Carcassonne : Marchands et Bâtisseurs Zoom

    Carcassonne : Marchands et Bâtisseurs

    Filosofia Filosofia

    Nouveau

    Extension n°2

    Plus de détails

    • 07 ans et +
    • 2 à 6
    • 30 min
    • Tuiles

    En stock

    14,90 €

    Quantité :

    En savoir plus

    Marchands et Bâtisseurs est la deuxième extension pour le jeu Carcassonne. Elle ne peut pas être jouée sans le jeu de base seule mais peut être combinée avec toutes les autres extensions ou juste avec le jeu de base.

    Cette extension ajoute 24 nouvelles tuiles ainsi que de nouveaux éléments : les bâtisseurs, les cochons et les marchandises.

    Lorsqu’un joueur clôture une cité, s’il y a des symboles de marchandises sur les tuiles qui la composent, il prend les jetons correspondants dans la réserve. A la fin de la partie, le joueur possédant la majorité des jetons des 3 types de marchandises marque 10 points supplémentaires.
    Chaque joueur dispose en outre d’un bâtisseur qu’il pourra positionner dans une ville ou une sur une route où il est déjà présent. Ce bâtisseur autorise le joueur qui prolonge la route ou la ville où il se trouve à rejouer immédiatement.
    Enfin, chaque joueur débute la partie avec un cochon qu’il pourra placer avec un de ses paysans. Le cochon permet de marquer 4 points par cité adjacente au champ où il se trouve au lieu de 3 si le paysan permet au joueur de marquer des points.

    Pour rappel concernant Carcassonne :

    Carcassonne est un des grands classiques du jeu de société contemporain. Il fait partie de la famille des jeux de tuiles, c’est-à-dire des jeux dans lesquels les joueurs vont constituer l’aire de jeu au fur et à mesure en fonction du placement de petites tuiles.

    Toutes les tuiles du jeu représentent des paysages vus du ciel d’une région au Moyen-Âge. Sur ces tuiles sont représentés différents décors : parcelle de château, abbayes, champs ou encore routes.
    A son tour de jeu, un joueur pioche la première tuile de la pioche et doit la positionner au centre de la table en l’ajoutant au décor qui se crée. Bien évidemment, il faut préserver la cohérence des paysages en faisant en sorte que les dessins coïncident (une route doit être en prolongement d’une route par exemple).

    Puis, une fois qu’il a positionné sa tuile, le joueur actif va avoir la possibilité de positionner un de ses petits meeples qui représentent ses partisans. En fonction du paysage sur lequel il le place, il aura un rôle différent sa stratégie.
    • S’il le place sur une route, le personnage devient voleur et plus la route sera longue lorsqu’elle sera achevée, plus le personnage rapportera de points à son propriétaire.
    • Sur une abbaye, il devient abbé. Il rapportera des points à son seigneur lorsque l’abbaye sera complètement entourée par 8 autres tuiles.
    • Sur un château, il devient chevalier. Lorsqu’un château est complètement achevé par un rempart continu, le joueur qui a le plus de chevaliers à l’intérieur contrôle la ville. Elle lui rapporte alors 2 points par tuile la composant plus 2 points par blason à l’intérieur.
    • Enfin, un joueur peut placer un personnage dans un champ qui devient alors paysan. Il rapportera 3 points par cité achevée en bordure du champ à condition qu’il ait davantage de paysans que ses adversaires.
    A l’exception des paysans qui demeurent en jeu jusqu’à la fin de la partie, dès qu’un joueur marque des points, il récupère ses personnages qui pourront être joués à nouveau. Il faut donc repérer les endroits où il sera facile de marquer des points pour jouer ses personnages, les récupérer, les rejouer etc ;

    Un jeu de Klaus-Jürgen Wrede.

    Caractéristiques détaillées

    Commentaires

    Aucun avis n'a été publié pour le moment.

    Laisser un commentaire

    Carcassonne : Marchands et Bâtisseurs

    Carcassonne : Marchands et Bâtisseurs

    Extension n°2

    En stock

    14,90 €

    Quantité :

    ARCHI CHOUETTE utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique de cookies.