Oui, Seigneur des Ténèbres ! Set de Base Rouge Zoom

    Oui, Seigneur des Ténèbres ! Set de Base Rouge

    Edge Edge

    Nouveau

    • 14 ans et +
    • à partir de 4, 4 à 16
    • 30 min
    • Improvisation

    Ce produit n'est plus en stock

    Date de disponibilité :

    22,90 €

    En savoir plus

    Oui, Seigneur des Ténèbres est un jeu d’improvisation complètement délirant dans lequel un des joueurs incarnera le terrible Seigneur des Ténèbres tandis que les autres joueront le rôle de ses sbires qui rentrent une nouvelle fois bredouilles de la mission qu’il leur avait confié. L’objectif du jeu est donc d’expliquer au maître du mal pourquoi cet échec n’est pas de notre faute mais de celle du voisin !

    Le jeu se compose de deux types de cartes :
    • Les excuses sont des cartes avec un titre, une illustration et un texte d’ambiance.
    • Les cartes actions montrent soit des « stops » servant à interrompre ses adversaires, soit des « flèches » permettant de leur donner la main.
    Le Seigneur des Ténèbres commence par lancer l’histoire et donne la main au joueur de son choix. Par exemple : « Je vous avais demandé de me ramener l’Epée de Toute Puissance, où est elle ? ». Mais un simple : « Vous n’allez pas me dire que vous n’avez pas été capables de me ramener un rouleau de papier toilette tout de même ? » peut tout aussi bien faire l'affaire !

    Dès lors, le joueur qui a la main doit commencer à improviser une histoire expliquant pourquoi cet échec ne peut lui être imputé. Pour cela, il va se baser sur ses cartes excuses qui peuvent être utilisées pour leur titre, leur illustration ou leur texte, peu importe. Elles servent juste de support de narration dans notre récit. Lorsqu’un joueur joue une telle carte, il peut lui adjoindre une carte flèche pour passer la main à un adversaire.

    Exemple : « J’étais préparé votre Ignominie, seulement lorsqu’il a fallu passé discrètement derrière le Paladin endormi pour prendre votre épée, mon armure s’est mise à grincer. C’est à cause de lui, il devait mettre de l’huile avant notre départ pour ne pas que ça arrive »

    La main va donc passer comme ça de joueur en joueur. Il est également tout à fait possible d’interrompre un autre sbire dans son explication grâce à une carte « stop » qui permet de lui mettre des bâtons dans les roues.

    Pendant tout ce temps, le Seigneur des Ténèbres écoute ses serviteurs tenter de se sortir de ce mauvais pas. Seulement, à n’importe quel moment, et selon son bon vouloir (c’est le Maître du mal tout de même, il fait ce qu’il veut) il peut lancer un regard qui tue à un joueur qui ne l’a pas convaincu, qui bafouille, se répète etc.

    Dès qu’un joueur cumule 3 regards qui tuent, il subit le courroux du Seigneur des Ténèbres et perd la partie.

    Un jeu de Chiara Ferlito, Massimiliano Enrico, Fabrizio Bonifacio et Riccardo Crosa.

    Caractéristiques détaillées

    ThemeFantastique
    EditeurEdge

    Commentaires

    Aucun avis n'a été publié pour le moment.

    Laisser un commentaire

    <br /> <b>Notice</b>: Trying to get property of non-object in <b>/home/archicho/www/cache/smarty/compile/f0/5a/6c/f05a6cd0f17f977d5ed2d1500a18306f76216c05.file.productcomments.tpl.php</b> on line <b>312</b><br />

    Killer Party

    He shot me down, bang bang

    Ce produit n'est plus en stock

    Date de disponibilité :

    22,90 €

    ARCHI CHOUETTE utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En utilisant notre site, vous acceptez notre politique de cookies.