Alexandre vous l'avez probablement déjà vu à la boutique. Depuis la sortie de son premier jeu, c'est un habitué du magasin. Jamais avare de démonstrations ou d'animations pour faire vivre ses jeux et les boutiques de la région, il a depuis pris une belle place dans le paysage ludique francophone. L'occasion pour nous de vous le présenter en quelques mots.

S'il n'a pas encore l’aura de quelques uns de ses illustres collègues, Alexandre a su en quelques années se tailler une jolie réputation. Outre la qualité de ses jeux, sa disponibilité, son humilité et sa force de promotion ont aidé à le faire connaître des boutiques de la région et des différentes maisons d'édition. Il s'est ainsi vu attribuer en 2014 le "prix de la propagande", récompense décalée décernée par la non moins potache Ligue Intégriste des Jeux d'Ambiance ayant récompensé sa capacité à faire parler de ses jeux, notamment dans la presse généraliste !

De même, en créant la Compagnie des z'Auteurs Lyonnais (CAL) avec Florent Toscano et Nicolas Bourguoin, il a su initier un mouvement aujourd'hui repris dans diverses régions de France qui met en lumière le travail des auteurs. En publiant à Noël le CALtalogue regroupant la production ludique des auteurs et éditeurs lyonnais, la CAL a franchit un nouveau palier permettant de donner un poids supplémentaire à la production de ses membres auprès des différents éditeurs.

Alexandre le franc

Il l'avoue volontiers lui-même, ce n'est pas un gamer. Il est venu à la création ludique par un chemin qui n'est pas celui de la plupart des auteurs de jeux qui sont des passionnés se découvrant la vocation d'auteur au fur et à mesure.

Infographiste de profession, il a créé son premier jeu dans le cadre de ses études au milieu des années 1990. Il lui faudra néanmoins attendre 2010 pour voir son premier titre, Foutrak, édité par l'éditeur Cocktail Games. Le jeu intègre la célèbre gamme des "petites boîtes métal" et sera suivi peu de temps après par Visual Panic. Les deux jeux ont en commun d'être des titres aux règles simples et à la prise en main rapide, avec du fun immédiat. Gloobz, le 3e titre du bonhomme ne dénotera pas et sera un vrai beau succès (critique et commercial) dans la lignée des jeux d'observation et de rapidité qui cartonnent toujours. Aujourd’hui, son plus gros succès est probablement l’excellent Dream On dont il est co-auteur avec Julien Prothière.

Seulement, ne souhaitant pas être catalogué comme étant "celui qui fait des jeux à la con", il a également eu à coeur de développer en parallèle plusieurs prototypes plus stratégiques comme Aquatika, Yutaka ou encore Pollen chez les jeux Opla, la maison d'édition de son compère de la CAL Florent Toscano. Il s’est même essayé au jeu pour enfant chez Djeco avec Chop ! chop !

Malgré tout, bien que plus profonds que ses 3 premiers jeux, ces titres disposent d'une des caractéristiques essentielles de la production d'Alexandre : l'accessibilité. Pour lui, un jeu doit être "créateur de bonne humeur" et cela passe forcément par une simplicité de prise en main. Cette épure qui est la base du game design contemporain, on la retrouve dans Plonk, son dernier né. Un pur jeu de bluff dans la lignée des créations d’un des pères du jeu de société contemporain : Alex Randolph. Excusez du peu.